small-highland-de-bellecour-1

 

Maud et Guillaume Soudan, deux jeunes agriculteurs, sont installés à Seuillet, dans l'Allier depuis 2010, date à laquelle Guillaume a repris l'exploitation de son grand-père, éleveur de charolais, pour y élever des vaches de race Highland. 
Originaire d’Ecosse, La Highland se reconnaît au premier coup d'oeil, grâce à sa longue robe de poils, auburn, noire, grise ou blanche et ses longues cornes dressées vers le ciel pour les vaches, parfois orientées vers le bas pour les taureaux.
C'est une race capable d’affronter les conditions climatiques les plus rudes, supportant le plein air toute l’année. Grace à sa robustesse et ses longs poils, la Highland vêle seule, même par des températures les plus extrêmes. A Seuillet, les bêtes sont élevées en plein air toute l'année, sur une exploitation d'environ 80 ha, répartis entre culture de céréales (blé, triticale, luzerne, pois, mais), culture de chanvre et prairies.

domainedebellecour-243-3-bdweb


La Highland présente des qualités gustatives indéniables : son goût est plus prononcée qu’une viande de type charolais, elle est persillée (gras intramusculaire) et ferme. Une étude canadienne a révélé qu'elle contenait par ailleurs un faible taux de cholestérol. Il faut environ 3 à 4 ans pour qu’une bête atteigne une bonne conformité.
Les taureaux destinés à la boucherie sont sélectionnés avec le plus grand soin en fonction de critères bien établis dont l’âge, le poids et la masse graisseuse. L’alimentation est un facteur clé dans la dans la réussite gustative de la viande. Constituée d'herbe et de foin, elle respecte la croissance naturelle des bêtes.
Les colis dégustation de 5 ou 10 kg sont composés d'un assortiment de morceaux conditionnés sous vide et etiquettés, où vous trouverez du steak, du beef ou faux-filets, de la bavette, du rôti, de la côte ou de l'entrecôte, et des morceaux à mijoter (bourguignon, pot-au-feu, jarret, paleron ou braisé) dont une partie est transformée en saucisse et merguez en été. Le tarif à la Ruche est de 16,60 euros le kilo... et franchement, ça vaut le coup, car tous ceux qui ont goûté cette viande ont été plus qu'emballés par son goût et surtout sa tendreté. 
En hiver, vous pourrez également goûter les salaisons, viande de grison et saucisson. 
L'earl de Bellecour sera présent lors de la distribution du 13 septembre de la Ruche qui dit oui de Chamalières, et devrait nous proposer à nouveau ses colis en fin d'année.

guillaume-et-hercule-1